Eklosion | Animation, Maître de cérémonie, Service conseil | Parlons d’anglicismes
18919
post-template-default,single,single-post,postid-18919,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,vss_responsive_adv,vss_width_768,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Parlons d’anglicismes

Il est surprenant de découvrir à quel point nous utilisons de nombreux anglicismes quotidiennement et cela sans même le savoir!

La vigilance est donc de mise, surtout dans les situations de communications officielles, que ce soit à l’oral ou à l’écrit!

Dans ce billet, il sera question de six anglicismes très populaires, pour lesquels je vous présente la bonne façon d’exprimer cette même idée :

Blanc de mémoire… devient trou de mémoire

Lettre de référence… devient lettre de recommandation

Estimé devient… évaluation ou estimation

Billet de saison… devient abonnement

Appel conférence… devient conférence téléphonique

Appel longue distance… devient appel interurbain ou interurbain

Pour les plus curieux, vous serez intéressé de savoir que ces anglicismes sont de type « morphologique », c’est-à-dire qu’ils sont traduits littéralement de l’anglais pour créer un équivalent français.

Chacun des éléments du calque est français, mais le nouvel ensemble qu’ils forment reproduit plus ou moins l’image véhiculée en anglais.

par : Camille BOUDREAU

Source : Banque de dépannage linguistique, Office québécois de la langue française

Aucun commentaire

Laisser un commentaire