Loader
La confusion que sèment « à cause de » et « grâce à »
19607
post-template-default,single,single-post,postid-19607,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,vss_responsive_adv,vss_width_768,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge 18.1,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

La confusion que sèment « à cause de » et « grâce à »

« C’est à cause de lui si j’ai réussi…si j’ai obtenu…, etc., ou c’est grâce à lui si j’ai échoué, perdu…,etc. » ?

Ces expressions sont souvent utilisées de façon erronée. En fait, les gens n’ont pas totalement tort puisqu’elles comportent un sens commun, soit la finalité de produire un résultat.

Cependant, lorsqu’on comprend la différence… elle est si évidente que plus jamais l’erreur ne se reproduit!

À cause de : « en raison de, en considération de, par la faute de ».

*À retenir :  implique généralement l’idée d’un résultat fâcheux, négatif.

Exemple de bon usage : C’est à cause de lui si j’ai raté mon rendez-vous!

 

Vous aurez donc deviné qu’il serait fautif de dire ceci : C’est à cause de lui si je travaille aujourd’hui pour vous.

Grâce à : « au moyen de, à l’aide de quelqu’un ou quelque chose ».

*À retenir :  implique nécessairement l’idée d’un résultat heureux.

Exemple de bon usage : C’est grâce à ton aide que j’ai pu remettre mon texte à temps.

 

Si l’on souhaite faire de l’ironie, nous pourrions tout de même l’utiliser de la façon suivante : C’est grâce à son immense sens de l’orientation que nous sommes arrivés en retard! (Soupir!)

Bref, peut-être que ce sera à cause d’une faute sémantique que votre ami vous conseillera de lire cet article publié sur le blogue d’Eklosion, mais c’est grâce à nous si vous ne ferez plus d’erreurs 😉

 

Par : Caroline Côté, animatrice au sein du réseau d’animateurs professionnels chez Eklosion

Sources : Le Style en friche : l’art de retravailler ses textes

Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française

1 Commentaire
  • Claude Pilon
    Publié à 10:17h, 03 avril Répondre

    Merci Caroline, je trouve cela intéressant, c est à retenir

Laisser un commentaire