Eklosion | Animation, Maître de cérémonie, Service conseil | Éligible ou admissible? La différence est admise!
16855
post-template-default,single,single-post,postid-16855,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,vss_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

04 Fév Éligible ou admissible? La différence est admise!

Alors que la campagne électorale bat son plein au Québec, l’occasion est belle de redonner à César ce qui lui appartient. Voyons un peu de quoi il s’agit…

Être éligible

Ces jours-ci, plusieurs dizaines de candidats sont « éligibles » comme députés; le terme « éligible » est bien utilisé dans cette expression, car le mot signifie « qui peut être élu ».
On peut donc facilement utiliser le terme « éligible » pour parler des personnes qui entreprennent une course à la mairie ou qui se présentent pour obtenir la présidence d’un organisme, disons.
Cependant, ces situations sont les seules dans lesquelles on peut utiliser l’expression « être éligible »; plus souvent qu’on ne le croit, la bonne expression à employer est plutôt « être admissible ».

Être admissible
Voici des expressions pour lesquelles on aurait intérêt à utiliser l’expression « être admissible » et non « être éligible » :

  • Une personne salariée est « admissible » à l’assurance-emploi.
  • Votre enfant est « admissible » aux allocations familiales.
  • La majorité des Québécois sont « admissibles » à l’assurance-maladie.
  • Lorsqu’on remplit un formulaire dans un commerce et qu’on le dépose dans la boîte à tirage, on devient « admissible » à un concours.

Pourquoi alors doit-on clarifier ces distinctions, si cela a l’air si simple? Gageons que l’influence de la langue anglaise dans notre histoire y est pour quelque chose : en effet, en anglais, le mot « eligible » s’emploie dans tous ces sens.

Admissible et Admission

Si le terme « admissible » est de bon augure dans les situations présentées plus haut, ce n’est toutefois pas le cas lorsqu’on parle d’aller voir un spectacle.

En effet, c’est un anglicisme de dire « l’admission à ce spectacle est gratuite ». La bonne façon est plutôt de dire que « l’entrée à ce spectacle est gratuite » ou encore que « l’entrée est libre ».

Vous aurez donc deviné qu’il sera préférable d’utiliser « prix d’entrée » (ou simplement « l’entrée ») et non « prix d’admission ».

Si vous êtes un organisateur d’évènement et désirez placer une interdiction du type « admission interdite aux mineurs », la bonne formulation sera alors « accès interdit » ou encore « défense d’accès ».

Je vous rassure, le mot « admission » est bel et bien français, mais son usage est adéquat lorsqu’on « admet une faute », lorsqu’on est « admis à un cours », ou encore lorsqu’on est « admis à un examen de conduite » car on répond à certains critères, par exemple.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire