Eklosion | Animation, Maître de cérémonie, Service conseil | Deuxième ou seconde?
16853
post-template-default,single,single-post,postid-16853,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,vss_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
Image 2 doigts

29 Avr Deuxième ou seconde?

Vous êtes vous déjà demandés à quel moment on aurait intérêt à utiliser les termes deuxième et second?

La question s’est posée à moi lorsqu’on a corrigé une intervention publique que j’avais prévue afin d’introduire les nouveautés de l’évènement pour lequel j’étais maître de cérémonie : alors que j’avais trois ou quatre nouveautés à annoncer, on m’a suggéré de dire “la deuxième nouveauté consiste en (…)” au lieu de “la seconde nouveau consiste en (…)”. Voyons un peu pourquoi…
D’abord, que dit Le Petit Robert? (2008) : “La règle selon laquelle deuxième s’emploierait lorsque le nombre des objets dépasse deux, et second lorsqu’il n’y en aurait que deux, serait arbitraire, mais observée par certains puristes.”

Voilà donc un bon guide!

Et si on lit un peu plus, dans le même ouvrage de référence?

Il est recommandé d’utiliser le terme deuxième lorsque l’énumération va (ou est susceptible de) continuer avec les mots “troisième”, “quatrième”.

  • Par exemple : le deuxième chapitre d’un livre; la deuxième fois; la deuxième guerre mondiale; habiter au deuxième étage d’un immeuble; le deuxième équipier; la deuxième nouveauté. À noter que dans ces cas-ci, le terme second serait aussi adéquat et accepté.
  • On l’utilise aussi lorsque second ne se dit pas. Par exemple : le IIe siècle après Jésus-Christ; le IIe arrondissement de Paris; le vingt-deuxième président.

Quant au terme second, il est employé uniquement lorsque l’énumération s’arrête en toute logique à deux. On l’emploie donc :

  • “quand il n’y a que deux choses”. Par exemple, le Second Empire. La seconde mi-temps. La seconde fois. En second lieu.
  • “lorsqu’on veut signifier deux”. Par exemple, la seconde moitié. Le second violon, ténor.
  • lorsqu’un élément ”n’a pas la primauté, ou vient après le plus important, le meilleur”. Par exemple, la seconde vendeuse. Second marché. Un bien de seconde classe.

Le cas de la Deuxième Guerre mondiale ne semble pas faire l’unanimité (selon mes lectures). En fait, comme il n’y a pas eu de guerre mondiale depuis celle de 1939-1945, on pourrait parler de cette période comme la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, on peut aussi lire Deuxième Guerre mondiale dans certaines publications. Ah, les subtilités de la langue française…!

Aucun commentaire

Laisser un commentaire