Eklosion | Animation, Maître de cérémonie, Service conseil | Bénéficier ou profiter?
19682
post-template-default,single,single-post,postid-19682,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,vss_responsive_adv,vss_width_768,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Bénéficier ou profiter?

En expliquant le déroulement d’un congrès à la programmation chargée, direz-vous que les gens pourront bénéficier d’une pause de 30 minutes ou pourront-ils profiter d’une pause de 30 minutes? Ils pourront en profiter!

Exemples :

« Après les trois conférences, vous pourrez profiter d’une pause de 30 minutes ».

« De midi à 13h30, vous pourrez profiter d’un délicieux repas préparé par notre traiteur ABC ».

Pourquoi? Vous nous direz peut-être que bénéficier de et profiter de signifient tous deux « tirer profit de quelque chose, en tirer un avantage ». Et vous avez raison! Mais généralement, on utilise le verbe profiter quand la personne qui tire un avantage de quelque chose en est consciente.

Vous avez reçu la programmation de la journée et vous savez que vous aurez une pause de 30 minutes ainsi qu’un dîner servi par le traiteur ABC.

 

Qu’en est-il de bénéficier?

Exemples :

« Lors de leurs célébrations des fêtes, les employés de l’entreprise XYZ ont bénéficié d’un cadeau supplémentaire pour souligner leur bon rendement. »

« Karine a bénéficié de l’aide de sa collègue pour la rédaction de son allocution. »

Pourquoi est-il juste d’employer bénéficier au lieu de profiter? Parce que le verbe bénéficier, contrairement à profiter, propose que le sujet tire profit de quelque chose sans l’avoir vraiment cherché.

À noter :

Ajoutons que selon l’Académie française, le verbe bénéficier ne peut avoir pour sujet que la personne ou la chose qui bénéficie.

Exemple :

« Vous bénéficiez de cette mesure » et non « Cette mesure [vous bénéficie]. »

Enfin, le verbe bénéficier est également utilisé dans le domaine juridique : on peut bénéficier de droits ou de privilèges. Le verbe profiter n’est pas employé en ce sens.

Exemples :

– L’accusé a bénéficié d’une immunité.

– Son client bénéficie d’un sursis.

 

Sources : Office québécois de la langue française

Termium Plus

Par : Caroline Côté, animatrice au sein du réseau d’animateurs professionnels chez Eklosion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire